Exit la version de Décembre 2006 de la norme NF P 94-500 régissant les missions d’ingénierie Géotechnique.

Le 30 Novembre 2013 la nouvelle mouture de la norme est parue.

Le but de ce remaniement de la norme est de mettre en corrélation directe les missions d’ingénierie géotechnique avec les missions de maîtrise d’œuvre tel que définie dans la loi MOP. Et se faisant, inciter les maîtres d’ouvrages d’intégrer le géotechnicien de façon automatique et systématique.

Les enjeux de la refonte de la réforme sont :

  • Les missions G11 et G12 ont disparu pour laisser place à des missions G1 et G2 dont le contenu a évolué,
  • Les missions G3, G4 et G5 changent assez peu.

La mission G1 d’étude géotechnique préalable est composée de 2 phases :

  • La phase Etude de Site (ES), qui se déroule en amont d’une étude préliminaire, d’esquisse ou d’APS,
  • La phase Principe Généraux de Construction (PGC), qui se déroule durant cette étude préliminaire, d’esquisse ou d’APS.

La mission G2 est rebaptisée « étude géotechnique de conception », et comprend 3 phases :

  • La phase d’avant-projet (AVP),
  • La phase projet (PRO),
  • La phase DCE/ACT.

Comme leur nom l’indique, la phase AVP a lieu au stade de l’avant-projet et la phase PRO, ainsi que la phase DCE/ACT se déroulent au stade projet.

 

Diagramme NF P 94-500

Comparaison de la nouvelle et de l’ancienne norme NF P 94-500

 Extrait du site web du CEBTP

 

Enfin l’un des enjeux capitaux de cette actualisation de le norme est l’intégration définitive des calculs menés selon les eurocodes, dont le déploiement est encore balbutiant en France

…affaire à suivre.